Le Compte Rendu De La Fiche D Arr T

Cours complet de textes Mes meilleures lectures de prendre soin de soi

Juste comme à XVIII siècle le dynamisme sonore - crescendo et diminuendo - est devenu un nouveau moyen expressif qui ont transmis à et les diminutions le mouvement des émotions ainsi rubato - ceux-ci à peine du ralentissement et l'accélération - est devenu le moyen de la transmission de la variabilité complexe des humeurs caractéristiques de l'art romantique de XIX siècle.

Devant l'auditoire ouvert de Chopen se produit peu, se tient à l'écart d'une grande estrade et la foule bruyante de la salle de concerts. Il lui semble que ses conceptions n'arrivent pas jusqu'à les auditoires et restent les non témoins. L'éclat d'estrade, l'affectation, les éléments, le tribut par qui rendaient même tels grands artistes, comme la Feuille ou Paganini, étaient organiquement étrangers à la nature raffinée de Chopena. Néanmoins ses concerts rares se transformaient en événement original de la vie musicale de Paris.

Aux obsèques solennelles ont pris part les meilleurs artistes de Paris. On exécutait le Requiem de Mozart, dans qui les partis du solo chantaient Viardo et Lablach. On orchestrait et exécutait spécialement la marche funèbre de Chopena, et un des organistes visibles français a joué d'une manière pénétrante sur l'organisme du prélude de Chopena - h-moll et e-moll. À la tombe de Chopena répandaient la poignée de la terre polonaise de la coupe présentée par les amis à ses adieux avec la patrie.

Mais il y avait quelque chose réduisant la valeur d'art-esthétique de l'art musical qui se sont épanoui à cette époque-ci au sol parisien. Les effets étourdissant et la magnificence des organisations d'opéra couvraient parfois seulement le vide de la musique; les intérêts commerciaux créaient le battage malade autour de l'estrade, en la transformant souvent en place des compétitions des virtuoses de tout poil et les rangs.

Dans d'abord travail créateur consistait principalement en finition des compositions écrites jusqu'à Paris; sur l'achèvement commencé ou la réalisation avant les oeuvres conçues. À cette période dans la musique de Chopena prédominaient de petites pièces de piano : les miniatures lyriques, les genres de danse; on écrit et publie une première série des études op. 10, certains préludes. Des oeuvres des grandes formes sont créés la ballade g-moll et les scherzos h-moll.

Cette période brève dans la vie de Chopena apporte la joie de la vie familiale. Les relations avec Georges Sand semblent de longue durée, l'amour et l'amitié - solide et sûr. Le temps passe dans le travail incessant,,. En hiver à Paris Chopen donne de nombreuses leçons, les heures de loisir et le repos consacre aux rencontres avec les amis, les visites laïques, le théâtre, les concerts. En été par toute la famille déménagent à Noan, et là Chopen se donne sans partage à l'oeuvre.

Quand même le jour du départ s'approchait. Le 11 octobre avait lieu le concert d'adieu, sur qui Chopen a exécuté la Fantaisie aux sujets polonais et le nouveau concert e-moll. Et seulement après trois semaines, le 2 novembre Chopen s'est décidé de quitter Varsovie. À la veille, le soir arrangé par les amis, Chopenou ont présenté la coupe en argent avec la terre polonaise; il devait le garder en témoignage de la fidélité à la patrie.

En réalisant les idées et les sentiments du peuple, de hauts idéaux du temps, Chopen s'appuyait sur l'expérience de plusieurs siècles de l'art national, sur les traditions réalistes des classiques. La sévérité et la logique de l'idée de Bach, la beauté et l'achèvement des formes, le caractère dramatique et la force du développement symphonique chez Beethoven étaient toujours pour lui l'exemple vivant. Dans une nouvelle situation historique de Chopen était un grand continuateur de leur affaire.

Une grande influence spirituelle donnait les relations avec les hommes supérieurs de l'époque - les représentants de l'art, la littérature. Sous une large influence des rencontres vives, de fortes impressions consolide l'intelligence de Chopena, mûrit sa maîtrise, augmente la profondeur et la variété des idées musicales, mais au centre il y a toujours un sujet de la Patrie.

Les ballades Chopenovsky et les sonates, le scherzo et la fantaisie - à la façon de grandes créations d'orgue d'I. S.Bach - les symphonies originales, et quelque prélude deuxsur ligne ou la mazurka selon la profondeur du projet et le sentiment exprimé se transforme en grand poème inquiétant le drame.